Accueil / Historique

L'Historique des bureaux

Il faut remonter en 18​88 pour connaître l’histoire des bureaux Champ Lagarde :

Au mois de mai cette année là, la société BLEREAU s’installe dans la cité royale, rue des Chantiers. C’est un petit atelier de réparation des véhicules hippomobiles, qui entreprend ensuite la construction de véhicules neufs… véhicules de l’époque : tapissières, laitières, plateaux.

En 1899, les locaux s’agrandissent sur un terrain situé rue Antoine Coypel. Des ateliers fort bien outillés pour l’époque commencent à s’édifier. Vers 1925, l’automobile réclame un intermédiaire entre le véhicule léger pour la promenade et le trop important camion : la remorque utilitaire. Ce sera la spécialité de la firme BLEREAU pendant plus de 20 ans.

En 1945, l’automatisme industriel apparaît au sein de la société. Et c’est en 1953 que nait le premier engin de manutention automoteur, étudié entièrement à l’usine. Il s’agit du premier chariot élévateur électrique de dimensions extrêmement réduites : le « PEG : Petit Elévateur Gerbeur ».

Il est l’œuvre de Monsieur Jacques CORDES, ingénieur-conseil au sein de la Société BLEREAU qui l’a réalisé avec la collaboration d’une équipe de recherches. Ce fût la solution proposée à la Société Nationale des Chemins de Fer Français, qui avait besoin d’un engin pour charger et décharger, capable de rentrer dans les wagons, de soulever au moins une tonne et de transporter, assis, le conducteur de l’engin.

En 1970, FENWICK rachète la société BLEREAU-PEG.

Monsieur et Madame Jacques et Denise CORDES-BLEREAU décident alors d’agencer les bâtiments restants de l’usine en bureaux et locaux commerciaux, aux 16 rue Champ Lagarde et 1bis-1 ter rue Antoine Coypel.

 

   Impression Impression
Haut de page